Interviews SEP

Témoignage d'Iris - Pologne

1.     Où es-tu partie, quand et pendant combien de temps ? 

Je suis partie à Lublin, en Pologne, en juillet 2019. Je suis restée 15 jours (j’avais 2 semaines de stage).

 

2.     Dans quel domaine (officine/ industrie/ recherche/ hôpital) et quel a été ton poste ? 

J’ai fait un stage en recherche à l'université de pharmacie de Lublin. J’ai passé une semaine dans le département de chimie et une semaine dans le département de biologie. On a  surtout aidé les chercheurs à réaliser certaines manipulations ou on pouvait simplement être là pour observer ou au contraire en totale autonomie. En chimie on a synthétisé des produits pouvant être antiparasitaires (observation) et en biologie on a testé ces produits sur des cultures d’helminthes (autonomie).

Je n’avais pas postulé en recherche de base mais je ne regrette pas d’avoir accepté.

 

3.     Comment as-tu préparé ton SEP (démarches administratives/ comment as-tu trouvé ton maître de stage ? / logement …) ?

Pour postuler j’ai rempli le formulaire sur le site de l’IPSF :  https://www.ipsf.org/

C’est aussi sur ce site qu’on trouve la liste des pays qui accueillent les étudiants, les stages qu’ils proposent (par filières et par villes), les logements offerts, le niveau d’étude ou le niveau d’anglais requis etc. Il faut joindre une lettre de motivation et un CV en anglais. 

Ensuite c’est la responsable internationale de l’ANEPF qui s’occupe de répartir les étudiants. Fin avril j’ai eu l’acceptation de la fac polonaise. A partir de là c’est la VIP polonaise qui s’occupe de nous trouver les logements (parce que la fac offrait des places dans des logements étudiants). C’est aussi elle qui organise les stages avec les chercheurs.

 

4.     Avais-tu des à priori/ attentes/ préjugés (est ce qu’ils se sont confirmés) ? 

Je n’avais pas vraiment d'a priori ou de préjugés “négatifs”. Je m’attendais à ce que je rencontre des gens assez ouverts et cela s'est confirmé, les autres étudiants étaient vraiment sympas.

 

5.     Comment as-tu été accueillie ? 

J’ai voyagé seule et une étudiante en 2ème année de pharmacie est venu me chercher à l’aéroport de Lublin pour me déposer à mon logement. Une fois arrivée j’ai rencontré la responsable internationale et une autre étudiante déjà arrivée. J’ai ensuite passée le reste du séjour avec 4 autres étudiants (une iranienne, une roumaine, une française et un égyptien). Nous avons été très bien accueilli par les chercheurs et malgré les barrières de la langues on s’est très bien entendu.

 

6.     Raconte-nous un des moments qui t’a le plus marqué/ intrigué ? 

Dans la ville de Lublin on a été assez choqué de voir que dans une seule rue ils pouvaient y avoir jusqu’à 10 officines. Les lois sont différentes et la ville est en plus une ville universitaire donc il y a des pharmacies partout !!

 

7.     Quelles-différences dans la pratique as-tu pu rencontrer ? 

Les chercheurs disposaient de beaucoup d’équipements de recherche et de locaux très modernes. Les étudiants ont une relation différente avec leurs professeurs que les français, ils sont plus proches. Ils avaient aussi parfois des cours le soir à 22h.

 

8.     Un petit mot sur la vie étudiante/ la culture/ les langues/ et les découvertes culinaires ? 

Partir en Pologne est avantageux d’un point de vue économique car la monnaie est le zloty (1 euros= 4 zloty), et la nourriture est moins chère. Il y a beaucoup de restaurants traditionnels, mais aussi italiens ou français. Personnellement je ne suis pas trop fan de la cuisine polonaise mais pour ceux qui aiment la viande en sauce il y a de quoi faire.

Le prix du logement était aussi très avantageux, j’ai payée 80 euros pour 14 nuits. Je partageais ma chambre avec une autre étudiante et nous avions une salle de bain pour 4 et une cuisine commune (les polonais étaient en vacances donc nous avions vraiment de la place). Les étudiants polonais sont très festifs, ils y avaient des soirées dans le parc du logement tous les soirs, il y a aussi beaucoup de bars en ville.

 

9.     Est-ce que tu recommanderais cette expérience à d’autres étudiants ? 

Je recommande à 200% ! En plus de découvrir un autre pays ça permet de créer des liens avec d’autres étudiants étrangers (on est d'ailleurs toujours en contact) et d’échanger sur la pharmacie et sur nos différentes cultures.

 

10.  Pour finir, ton SEP en 1 mot ?

Dans mon cas ça a été  plus une expérience humaine et un voyage qu’un stage en pharmacie. Malgré ça les chercheurs ont été très accueillant, et fiers de partager leur métier. Le SEP permet de rencontrer des étudiants en pharmacie du monde entier et on ressent vraiment un sentiment d’appartenance, un esprit d’équipe. 

ADRESSE

 

Faculté de Médecine-Pharmacie

Domaine de la Merci

38700 LA TRONCHE

 

RETROUVEZ-NOUS

  • Facebook
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Twitter

CONCEPTION

 

Leo GHOREISHI