ADRESSE

 

Faculté de Médecine-Pharmacie

Domaine de la Merci

38700 LA TRONCHE

 

RETROUVEZ-NOUS :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Icône sociale YouTube

CONCEPTION

 

Leo GHOREISHI

Recherche

Il s’agit d’un métier pour les étudiants curieux, capables de s’investir suffisamment pour faire progresser le savoir, et doté d’une rigueur scientifique et de qualités rédactionnelles. 

 

Le pharmacien a un rôle important à jouer dans la recherche médicale.
De façon générale, le pharmacien-chercheur se concentre sur le médicament, les thérapies innovantes et technologiques...

Il peut autant faire de la recherche clinique à l’hôpital, qu’en industrie, dans les laboratoires publics ou privés.

Les études de pharmacie apportent des connaissances à la fois en sciences fondamentales, en clinique et en thérapeutique ce qui confère un socle de compétences scientifiques et techniques. Cela permet au pharmacien d’utiliser ces connaissances dans les différents champs de la recherche médicale et d’apporter sa vision globale de la chaine du médicament au monde de la recherche.

Le diplôme de pharmacie peut permettre de s’orienter vers de nombreux domaines de recherche : immunologie, microbiologie, pharmacognosie, génétique, pharmacologie, santé publique...

Le pharmacien-chercheur fait le lien entre la recherche fondamentale et l’industrie pharmaceutique pour aboutir à des innovations thérapeutiques.

Actuellement de nombreuses disciplines sont en plein essor telles que les biotechnologies (thérapie génique, thérapie cellulaire, immunothérapie...).

Où sont employés les pharmaciens-chercheurs ?

Cette double fonction est très recherchée parmi :

• les centres de recherche publics (CNRS, Inserm, CEA...)

• le corps enseignant (enseignant chercheur, maître de conférences et Professeur des Universités - Praticien Hospitalier ou PU-PH)

• l’industrie (pharmaceutique/cosmétique, biotechnologies, startups, agroalimentaire...)

Parcours :

En 6ème année, l’étudiant réalisera un master 2 (M2) dans le domaine de la santé. C’est à l’étudiant de choisir au niveau national quels sont les M2 auxquels il pourrait postuler en fonction de ses souhaits de carrière.

L’entrée en M2 se fait actuellement après sélection des étudiants (mais une réforme est en cours donc il faut bien s’informer durant l’année 2018).

Attention, les dossiers de candidature en M2 sont à déposer pour certains dès le mois de février de votre 5ème année. Penser à bien anticiper. Si l’étudiant n’est pas accepté́́ en M2, il ne pourra pas poursuivre en 6ème année pharmacie.

La 6ème année correspond donc à l’année du master 2, avec des enseignements théoriques complétés par un stage de 6 mois en laboratoire de recherche. Après validation de cette dernière, l’étudiant peut soutenir sa thèse d’exercice afin d’obtenir son diplôme de Docteur en Pharmacie.

Pour être chercheur, Il doit ensuite poursuivre par un doctorat d’Université en 3 ans. Pour cela, l’étudiant doit avoir trouvé́ un laboratoire de recherche d’accueil qui lui proposera un financement et l’inscrira auprès de l’école doctorale associée au laboratoire de recherche.

Quelques missions du pharmacien-chercheur, selon l’Ordre des Pharmaciens...

Pour aller plus loin…

Si en plus d’être enseignant- chercheur (MCU), il est hospitalier (PH), il assure des missions hospitalières.


Pour être MCU-PH, l’étudiant en pharmacie aura suivi le parcours long et réussi le concours de l’internat en pharmacie puis recruté comme assistant hospitalo-universitaire (4 ans maximum) et avoir réussi le concours de MCU-PH (maître de conférences- praticien hospitalier).

Durant le doctorat, l’internat, l’AHU l’étudiant est aussi salarié. Il perçoit donc une indemnité et/ou rémunération.